Poesia kaiera
Stephane Mallarme
itzulpena: Josu Landa
Poesia kaiera
Stephane Mallarme
itzulpena: Josu Landa
2016, poesia
64 orrialde
978-84-92468-89-8
Stephane Mallarme
1842-1898
 
 

 

Poemaren eskaintza

 

Umea dakarkizut Edomgo gauekoa!

zurpail, lumatu, hegal odoltsu-tristekoa,

edontzia lurrinez eta urrez suturik,

beira izoztuetatik, gaurkoz ilun, damurik,

lanpa aingeruzkora aurora da aurtikia.

Palmak! aita horrentzat agertuz erlikia,

aitak irri etsaia entseatzen duela,

laztu da bakardade agor eta ubela.

Sehaska kanta, zure haurraz eta oin hotzen

inozentziaz sortze garratza du jasotzen:

biola-klabezinen oroigai zure hitza,

kolkoa hertsatuko al duzu erhi hitsaz

non andrea darion zuri ezkutuetan

zeru garbiko aireak gosetu ezpainetan?

 

Don du poème

Je t'apporte l'enfant d'une nuit d'Idumée ! / Noire, à l'aile saignante et pâle, déplumée, / Par le verre brûlé d'aromates et d'or, / Par les carreaux glacés, hélas ! mornes encor, / L'aurore se jeta sur la lampe angélique. / Palmes ! et quand elle a montré cette relique / A ce père essayant un sourire ennemi, / La solitude bleue et stérile a frémi. / O la berceuse, avec ta fille et l'innocence / De vos pieds froids, accueille une horrible naissance : / Et ta voix rappelant viole et clavecin, / Avec le doigt fané presseras-tu le sein / Par qui coule en blancheur sibylline la femme / Pour les lèvres que l'air du vierge azur affame ?